Le partage est une multiplication ! 💖

Souvent, je me suis retrouvée perplexe face à la propriété. Ce besoin que l’on a de posséder.  Possessions purement illusoires et éphémères qui plus est.. Pourtant, ce besoin est présent chez la majeure partie d’entre nous, comme prolongation de Soi, l’homme, la femme, la maison, les chaussures, les bijoux, les territoires..

En amour par exemple, je me rends compte que lorsque tu aimes ou as vraiment aimé quelqu’un, et que cette personne t’aime vraiment aussi, peu importe les stades de vos vies, la fréquence de vos rencontres ou de vos échanges actuels, les vrais liens du cÅ“ur, restent.

On peut faire ce qu’on veut, c’est comme ça. Et c’est plutôt bien d’ailleurs. Qui a t’il de mal à aimer ?

Ils n’empêchent pas de rencontrer d’autres personnes, de nouer d’autres liens. Ils sont là. Et si l’amour est vraiment pur, n’empêchent en rien l’autre de vivre ce que son cÅ“ur, son instinct, lui dit de vivre.

Penser naïvement, égocentriquement, que l’on est l’unique lien d’amour de la personne qu’on aime, est une chimère. Plutôt dangereuse, d’ailleurs. Elle révèle sans doute un manque de confiance et d’estime de soi-même.

C’est vrai, si tu t’aimes entièrement, tu n’as besoin de rien, ni de personne. Les échanges sont alors d’autant plus riches, porteurs de bonheur et de bien-être.

J’admets que la possessivité est un biais émotionnel plutôt flatteur pour l’égo. Moi-même, suivant mes envies primaires, je voudrais que l’homme que j’aime le plus soit à 100% lié d’amour, strictement à mon égard ! Ceci dit, nous sommes des êtres humains, capables de prendre conscience de mécanismes psychologiques inadaptés, biaisés et irréalistes. C’est hyper égoïste de vouloir que l’autre nous appartienne. Et il me semble que le vrai Amour, c’est justement de laisser l’autre libre, libre d’aimer, libre de vivre.

A un autre égard, la connaissance, le savoir est également quelque chose qui se multiplie en le partageant. De le partager, le rend plus impactant et lui donne plus de résonance justement. Idriss Aderkane en parle très bien dans son livre “CategoriesLifeStyleTags, , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *