Quelle honte, quelle folie, quelle bêtise, quelle indignation ! 🔥

Le mouvement des gilets jaunes démontre l’essoufflement du peuple de manière large. Leur rassemblement et messages d’alerte sont le résultat d’une politique, d’une gestion totalement lacunaire et injuste, qui perpétue les volontés des plus aisés au dépend de la majorité, et de l’environnement.
Au delà de l’incompétence des gouvernements, ce qui me choque dans l’immédiat, c’est la lobotomisation des forces de l’ordre. Les revendications et la colère des gilets jaunes sont pour toutes les générations à venir et cela inclu les membres des fonctions publiques également.. Ils ne sont pas clivants et ont des demandes généralisées. C’est incroyable finalement d’avoir le peuple qui se bat contre le peuple, pour des intérêts de dirigeants et décideurs. L’injustice, le renforcement des inégalités et la perpétuité d’un système limitant et destructeur, devraient être nos combats à tous.

Au stade actuel, je suis intimement convaincue qu’une prise de position éclairée, consciente des enjeux de notre époque et pleine de sens avec une vision à long terme, est la seule option du gouvernement pour permettre de (re)trouver une dynamique sociétale belge, française et européenne, positivement constructive.

Les décisions prises sont depuis trop longtemps influencées par des facteurs subsidiaires et essoufflés de fondements raisonnés scientifiques, sociaux et économiques. Le crise politique qu’on subit en est la conséquence.  Notre système actuel est totalement obsolète et il est grand temps de le rendre fonctionnel, transparent et raisonnable.

Dans l’ère du numérique qui est la nôtre, il est grand temps de moderniser le système de gestion de l’état qui ne nécessite plus toute cette opacité des procédures parlementaires. N’en déplaise aux acteurs du pouvoir en place.

Grâce à internet, je pense que ce sont des techniciens et des experts qui devraient débattre des projets de lois et décisions stratégiques, en toute transparence. Le peuple, principaux concernés, pourraient alors votés, non plus pour des personnes, mais bien pour des décisions, qui leurs semblent les plus adéquates. Les membres du gouvernement s’efforceraient ensuite de veiller à la bonne exécution de celles-ci.

A quand la mise en place de référendums en ligne ?

A bon entendeur..

Peace